Comment fonctionne le moteur de recommandation

Comment le moteur calcule les recommandations  ?

Pour chaque collaborateur, le moteur regarde quels sont ses entretiens présents dans Poplee Entretiens (y compris les dates d'entretiens importées). Pour reconnaitre un type d'entretien, le moteur se base sur la catégorie associée à la campagne. Cela lui permet de savoir par exemple, si parmi les entretiens effectués par un collaborateur, un entretien professionnel a déjà été effectué ou non.

Le moteur calcule les recommandations à chaque fois que vous consultez l'onglet "recommandations" afin qu'elles soient à jour.

Si un collaborateur possède un entretien en cours dans la catégorie de la règle, alors il ne sera pas recommandé. En effet, même si l'entretien n'est pas terminé, le collaborateur ne sera pas recommandé car le moteur considère que le collaborateur est en train d'effectuer l'entretien. Peu importe donc que l'entretien soit au statut en préparation, en réalisation, en approbation, ou en validation. 

Les entretiens refusés sont pris en compte par le moteur , nous considérons qu'un entretien refusé est un entretien valide.

Les entretiens archivés ne sont PAS pris en compte par le moteur. En effet, si l'entretien a été archivé le collaborateur n'a plus la possibilité de mener à bout l'entretien, le moteur ne prend donc pas en compte cet entretien. 

Le moteur ne prend pas en compte les collaborateurs qui sont exclus de la règle à la date à laquelle vous vous projetez. 

Le moteur ne recommande qu'un seul entretien sur chaque règle par collaborateur. Par exemple, si un collaborateur a loupé plusieurs entretiens professionnels, le moteur ne vous recommandera qu'un seul entretien professionnel pour le collaborateur. 

Pour une règle récurrente, le moteur s'appuie sur :

- la date de référence (par exemple date de début de contrat) si aucun entretien n'a été réalisé

- sur la date du dernier entretien si un entretien a déjà été réalisé. Le moteur regardera alors la date de réalisation souhaitée que vous avez définit en tant qu'administrateur RH lorsque vous avez ajouté les entretiens à la campagne, et non sur la date à laquelle l'entretien a réellement été réalisée. 

Par exemple, si vous disposez d'une règle récurrente entretien annuel qui s’applique tous les ans, et en tant qu’admin RH vous avez planifié un entretien pour Valentin avec une date de réalisation au 1er mai 2021. En réalité, Valentin a pris du retard et a réalisé son entretien le 1er juillet 2021. Valentin sera de nouveau recommandé sur cette règle à partir du 1er mai 2022 et non du 1er juillet 2022. Nous souhaitons que le moteur se base sur la date que vous avez définit, afin d'éviter que les prochains entretiens soient décalés dans le cas où le collaborateur réalise son entretien en retard.

Pourquoi un collaborateur ne m'est pas recommandé ? 

Il existe différentes raisons pour lesquelles vous ne voyez pas un collaborateur en recommandation : 

  • Le collaborateur possède déjà un entretien en cours dans la même catégorie que la règle. 
  • Le collaborateur est exclu (définitivement ou temporairement) de la règle à la date à laquelle vous vous projetez. 
  • Le collaborateur ne fait pas parti de votre périmètre “créer une campagne et administrer les campagnes dont le responsable est dans le périmètre…”.

Etant donné que vous avez la possibilité de créer des entretiens uniquement pour les collaborateurs qui sont dans votre périmètre, si un collaborateur n'en fait pas parti vous ne le verrez pas dans les recommandations.

  • Le collaborateur ne fait pas parti de la population cible définit par les filtres (département, établissement, CSP, type de contrat) de la règle.
  • Le collaborateur ne possède pas de date de référence utilisée par la règle.

Par exemple, si la règle se base sur la date de fin de contrat et que le collaborateur ne possède pas de date de fin de contrat, alors il ne pourra pas être recommandé.

  • Le collaborateur n’a pas de date de contrat actif à date du jour ou de contrat actif dans le futur. 
  • S’il s’agit d’une règle ponctuelle :
    • la règle a été activée après la date à laquelle le collaborateur aurait dû réaliser l’entretien.

Par exemple, prenons une règle ponctuelle pour les entretiens de fin de période d'essai qui doivent être réalisés 3 mois après la date de début de contrat. Valentin est arrivée le 1er janvier, et vous activez la règle au 1er juin. Valentin aurait dû réaliser son entretien le 1er mars, la règle n'était alors pas active. Valentin ne sera donc pas recommandé.

    • le collaborateur possède déjà un entretien terminé dans la catégorie de la règle 
  • S'il s'agit d'une règle récurrente : 
    • le collaborateur possède déjà un entretien de même catégorie que la règle, dans la période d'observation de la règle.

Par exemple, si vous avez une règle récurrente entretien professionnel qui s'applique tous les deux ans à partir de la de début de contrat, et Valentin a déjà fait un entretien professionnel l'année dernière, alors il ne sera pas recommandé à date du jour puisque cela fera moins de deux qu'il a fait son entretien. 

    • le collaborateur possède une date de référence dans la période d'observation

Par exemple, si vous avez une règle récurrente entretien professionnel qui s'applique tous les deux ans à partir de la date de début de contrat, et si Valentin est arrivé il y a moins de deux ans alors il ne sera pas recommandé. 

 

Contenu de la page

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0